Conseils sommeil du coach

Publié le par Conseiller santé

 

 

L e s   8   r e c o m m a n d a t i o n s  
s o m m e i l   d u   c o a c h

* * *

Pour un sommeil réparateur.

* *

Par N. Quentin

*
 

 

 

 
    Le " sommeil du juste " nécessite de connaître ses rythmes biologiques  et de faire confiance à son bon sens. Les recommandations qui vont suivre sont imparables. Le manque d’ensoleillement l’hiver participe à la détérioration de la qualité de notre sommeil, que qui donne lieu aux dépressions saisonnières (entre octobre et avril généralement). Il existe des alternative qui permettent de pallier à ce manque d’ensoleillement. Toutefois si vous faites face à des problèmes persistants, sachez qu’il existe des cliniques du sommeil (dans toutes les grandes villes) qui permettront de diagnostiquer une pathologie tel que l’apnée du sommeil ou un dérèglement hormonal. Parlez en à votre médecin traitant et à vos thérapeutes.

 

 

  • Respectez votre horloge biologique
 
 

    En premier lieu déterminez si vous êtes du soir ou du matin, puis soyez à même de reconnaître les premiers signes du sommeil le soir (bâillements, frissonnement, yeux qui picotent). Une fois cerner l’horaire ou votre train du sommeil passe en gare, conservez cette horaire. Si vous le manquez attendez 1h30 (l’équivalent d’un cycle) avant de retourner vous coucher. Conservez des heures fixes dans la mesure du possible.

 
Ne vous éternisez pas dans des grasses matinées.

 

 

  • Trouvez la bonne température
 
 
    Aérez votre chambre en journée. Une température adéquate se situe entre 16 et 18°C. Fiez vous à vos sensations, la pièce doit être ni trop chaude, ni trop froide. L’hiver si la température de votre habitation  excède 20°C, réduisez le thermostat, votre sommeil s’en trouvera facilité, vous ferez aussi une économie d’argent. De plus cela économise une précieuse énergie. A savoir 1 degré de moins = 7 % de consommation énergétique en moins
1 degré de moins pour tous économiserait l'équivalent de la consommation électrique annuelle d'une ville de la taille de Marseille.

 

 

  • Proscrivez les excitants après 16 heures
 
 
    Les excitants que vous connaissez bien comprennent le café, le thé, l’alcool, le tabac, mais aussi dans une moindre mesure le chocolat, la viande rouge, les épices, l’acide ascorbique (VitC). A bannir donc le soir.

 

 

  • Dînez léger
 
 
    Une digestion lourde et contrariée perturbe votre sommeil. Ne faites pas des soupers rabelaisiens, et évitez les mets et préparations trop riches en soirée. Privilégiez les crudités, les soupes, et évitez les viandes et plats en sauce.

 

 

  • Mettez votre tête au repos à partir de 19h
 
 
    Evitez les surmenages intellectuelles ou physique les heures précédents le coucher. Proscrivez films d’action, jeux vidéo, et tout les tracas se rapportant aux impôts, à vos finances. Ce n’est pas non plus le moment pour les disputes conjugales , familiales ou avec vos enfants.

 

 

  • Ayez une activité physique régulière

 
 
    Cela est bénéfique sur notre métabolisme et favorise donc un sommeil bénéfique. Exercez vous à la marche pour faire des petites courses (baguette, poste, etc, etc), pour vous rendre sur votre lieu de travail, allez cherchez vos enfants à l’école à pied.

 

 

  • Réhabilitez les chaussettes au lit

 
 
    Pensez aux fameuses biguine, ces petites chaussettes Armoricaine. Des chaussettes en laines sont idéal, mais des chaussettes en coton font aussi parfaitement l’affaire. Veillez toutefois à ce qu’elle ne soit pas trop serrées afin de ne pas entraver votre circulation sanguine. Il est prouvé que la vasodilatation des extrémités favorise l’endormissement.

 

 

  • Exposez vous à la lumière le matin
 
 
    La lumière exerce un rôle cruciale sur notre horloge biologique interne. En effet en fonction de la luminosité auquel on s’est exposé au réveil, notre production de mélatonine communément appelé hormone du sommeil aura un impact notable sur la qualité de notre sommeil. Si besoin est équipez vous d’un appareil de Luminothérapie ou d’un simulateur d’aube qui permet une bonne synchronisation de l’horloge biologique. Notons qu’il a une réussite de 80%.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article